Et si on devenait famille d’accueil…

La députée Françoise Hetto-Gaasch a posé dans sa question parlementaire du 23 juillet 2015 au sujet des nouveau-nés placés temporairement dans les services de pédiatrie des hôpitaux, notamment au point 2, la question suivante :

« Pourquoi ces enfants ne seraient-ils pas confiés à des familles d’accueil ? »

La question est pertinente, cependant le nombre de familles d’accueil disponibles n’est pas suffisant pour pouvoir offrir un accueil en famille au nombre d’enfants pour lesquels cette mesure serait dans leur intérêt supérieur. Notamment pour les enfants dans la tranche d’âge se situe entre 0-3 ans. Face à cette pénurie de famille d’accueil, il semble primordial d’analyser et de répondre aux besoins des familles d’accueil d’aujourd’hui et de créer un dispositif plus attrayant afin de recruter davantage de familles d’accueil. De plus il est indispensable de rendre l’activité de l’accueil en famille plus visible dans notre société et de la valoriser.

L’accueil en famille « jour et nuit » permet aux enfants, qui ne peuvent grandir dans leur famille biologique, de faire l’expérience d’une ambiance familiale et de pouvoir développer des liens affectifs avec des personnes de référence.

Il s’agit d’une mesure définie dans la loi du 16 décembre 2008 relative à l’aide à l’enfance et à la famille (AEF) et financée par l’ONE. A côté de l’accueil en famille « jour et nuit », qui repose dans la majorité des situations sur une décision judiciaire, la loi prévoit aussi l’accueil socio-éducatif de « jour » en famille d’accueil. Cette mesure d’aide vise davantage la prévention en proposant aux parents biologiques en difficultés une prise en charge de leurs enfants en journée, sur base volontaire, pour éviter un éloignement définitif des enfants.

Au vu des effets bénéfiques que peut avoir le placement précoce d’un enfant en famille d’accueil comme mesure d’aide alternative à l’accueil institutionnel, l’ONE s’est donné comme objectif de promouvoir l’accueil en famille pour recruter plus de familles candidates. Une campagne de sensibilisation est notamment prévue pour le 1er trimestre 2016.

Si vous voulez recevoir davantage d’informations à ce sujet n’hésitez pas à contacter Madame Pascale Arend à l’ONE au n° de téléphone : 247-73687 ou de visiter le guichet.lu sous l’adresse : http://www.guichet.public.lu/citoyens/fr/famille/mesures-action-sociale/aide-enfance/famille-accueil/index.html